Valerie Geller analyse la tendance.' />
Éditos
Ces animateurs radio qui se réinventent sur le web

Ces animateurs radio qui se réinventent sur le web

De plus en plus de professionnels de la radio décident maintenant de diffuser leurs shows en ligne plutôt que par les canaux traditionnels FM/AM. L’avantage du Podcasting, ou de la diffusion en direct sur le net, est qu’il n’est point besoin que quelqu’un « vous engage ». Si vous avez un micro et un ordi connecté, vous êtes prêt !

Les auditeurs rejoignent sur le net leurs personnalités préférées

Parce qu’ils ne sont plus forcés de suivre un seul format précis, les animateurs profitent en ligne d’une liberté retrouvée. Même si ces professionnels expérimentés sont disciplinés et comprennent parfaitement bien l’importance du respect des formats, il n’empêche que pour eux, produire un show en ligne est une opportunité inégalée de créativité et d’expérimentation.

[pullquote]Pour en savoir plus sur le travail multi-plateforme, voir mon dernier livre « Beyond Powerful Radio, A Communicator’s Guide to the Internet Age« .[/pullquote]Ce n’est pas de la radio, ce n’est pas de la TV, ce n’est pas du print, mais l’Internet offre tout un tas d’aspects qui visent à améliorer l’expérience de l’auditoire. Vous pouvez mélanger l’audio avec des éléments visuels ou interactifs. Vous pouvez faire du Talk, des interviews en profondeur, jouer de la musique, et interagir (ou pas) avec votre auditoire. Le travail en ligne offre une toile vierge à la créativité de votre expression.

Auparavant, si vous perdiez votre job en radio, vous perdiez votre canal de distribution. Pour continuer votre carrière, il vous fallait impérativement trouver une autre station pour vous engager. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Maintenant, les personnalités d’antenne ont dans leurs mains leur propre pouvoir de distribution.

Témoignage d’un ancien animateur d’une grosse agglomération américaine (qui préfère rester anonyme):

Après des années de sondages à succès, la station a été rachetée et j’ai perdu mon emploi… Au début de ma carrière, je bougeais beaucoup, j’ai habité dans 6 villes différentes. Mais désormais, j’ai une famille, mes enfants sont scolarisés, je suis propriétaire de ma maison, et je fais partie de la communauté locale. Mon épouse a un travail stable, alors, pour nous, déménager de nouveau n’était pas une option.

Lorsque j’ai cherché un nouveau job en radio ici en ville, je n’ai pas trouvé. A un certain moment, je me suis dit « c’est foutu, terminé ». Mais… j’avais accumulé une base conséquente d’adresses email d’auditeurs. Lorsque je me suis retrouvé sans boulot, j’ai donc envoyé un message à ces gens, en donnant mes coordonnées et en prévenant que je leur donnerais sous peu des nouvelles de mon prochain show. Mais… rien ne venant, je tournais en rond. Alors j’ai commencé à podcaster. J’ai informé mes auditeurs de comment trouver mon podcast, et en utilisant les réseaux sociaux, j’ai reconstruit peu à peu.

En terme de créativité, c’est un peu comme si on m’avait donné des ailes. Pas de Directeur des Programmes pour te fourrer de force les « sujets obligatoires » ! Lorsque j’ai atteint 25.000 téléchargements pour un show, j’ai repris contact avec d’anciens sponsors et je leur ai offert un accès à mon auditoire ciblé à un prix bien moindre que ce qu’ils payaient pour la diffusion de leurs spots en radio. Par bonheur, plusieurs ont dit « Ok, on essaie ! ». Aujourd’hui, l’émission continue de grossir et génère de l’argent.
 

Si vous souhaitez conserver dans votre show l’un des aspects historiques les plus magiques de la Talk Radio (l’interactivité), vous pouvez très bien installer une ligne téléphonique dédiée et prendre les auditeurs en ligne en direct pendant que vous streamez.

Si vous préférez que votre show soit pré-enregistré, vous pouvez utiliser la section des commentaires de votre site web pour offrir à votre auditoire la possibilité d’entamer une conversation.

L’un des avantages énormes du Podcasting est que vous êtes maître de votre temps. Vous pouvez enregistrer quand bon vous semble, puis envoyer une alerte à vos auditeurs lorsque le show est en ligne.

2 millions de downloads hebdomadaires

L’un des plus célèbres à avoir déplacé son show radio sur le net est Adam Carolla, qui, après trois ans du « Adam Carolla Show en ligne », totalise environ 2 millions de téléchargements hebdomadaires.

(Le Guinness Book of World Records dit que son émission est le podcast le plus téléchargé de l’Histoire.)

CBS, l’ancien employeur de Carolla, représente désormais son site web !

Mais il n’y a pas que des animateurs isolés qui rencontrent le succès en ligne… Des stations de radio entières ont aussi migré !

En Colombie-Britannique (Canada), les auditeurs sont fervents de la radio en ligne pure-player Castanet, qui dessert la communauté locale de Kelowna.

Et cet esprit indépendant s’applique aussi à des personnalités de la radio qui viennent de formats différents. Certains d’entre eux s’éclatent tellement dans leur nouvelle vie en ligne qu’une seule webradio ne leur suffit plus ! L’ancien animateur de talk de Kansas City George Kaywood, par exemple, a créé et développé du contenu pour plusieurs formats. Vous pouvez les découvrir sur radiogeorge.com.

Back to Radio ?

Paul & Carol Mott - "The Motts"

Les animateurs de talk Paul et Carol Mott ont opéré la migration dans les deux sens : radio vers le web, puis web vers la radio.

En effet, après leur départ de la radio traditionnelle, leur show en ligne « The Motts » rencontra un tel succès qu’il est maintenant repris par plusieurs radios !

Et ce n’est pas un cas isolé !

Pendant 10 ans à Los Angeles, Barbara Blake était synonyme de « Brunch Smooth Jazz du Dimanche », un direct diffusé sur KTWV « The Wave ». Après son départ de la station il y a deux ans, Blake a migré son show en ligne sur… smoothjazzsundaybrunch.com ! La migration en ligne a permis à Blake de casser les restrictions de format en combinant des éléments de musique et de talk. Aujourd’hui, elle a ses sponsors et un auditoire international qui apprécie sa vision du monde, ses contenus originaux, ses interviews d’artistes, et qui sont fans de smooth jazz de qualité. Régulièrement, des stations de radio demandent à Blake l’autorisation de diffuser son programme à l’antenne.

Les émissions en ligne font preuve d’une grande diversité. A Seattle, l’ex-animateur country Ichabod Caine et son partenaire Scallops sont à la tête de Wild Boar Radio. Le nom de la radio signifie qu’ils ne sont pas coincés sur un seul format : Wild B.O.A.R. signifie « Best Of All Radio ».

Howard Hoffman, ancien de KABC Los Angeles, combine sa carrière de voix-off avec la radio en ligne sur son site Great Big Radio.

Si vous envisagez de migrer votre émission en ligne et que vous avez besoin d’un coup de pouce technique, pourquoi ne pas rechercher l’aide de vos amis ingénieurs dans les radios traditionnelles ? Il existe aussi des livres, des sites web et des organisations qui pourront vous assister, tels que Blog Talk Radio et Podcast Answerman.

Le Payoff

Comme dans n’importe quel projet entrepreneurial, vous êtes responsable de TOUS les aspects de votre projet, ceci incluant le marketing, la promo et les ventes, même si vous décidez de déléguer.

Pour les sponsors comme pour les auditeurs, l’Internet est un environnement de vente parfait pour les intérêts particuliers et les formats de niche. Votre auditoire est global – vous pouvez donc rassembler une audience énorme. Si vous n’êtes pas à l’aise dans la vente, trouvez quelqu’un qui le soit et qui reconnaît que vous proposez quelque chose d’unique. Peu importe que le thème de votre émission soit confidentiel, obscur – imaginons que vous fassiez un show sur les chats vieux et obèses ! – si c’est une bonne émission, elle trouvera son public !

Share this Story

Facebook