Éditos, Radio
Le Guillongate, un scandale bienvenu ?

Le Guillongate, un scandale bienvenu ?

Rappel des faits : le matinalier de FUN Radio a invité ses auditeurs à répondre « J’écoute FUN » à tout éventuel interlocuteur téléphonique, « même si vous écoutez NRJ ». Mécontentement des groupes détenteurs des radios concurrentes, plainte en retour de FUN Radio, action de Médiamétrie, les événements se succèdent en cascade.

Au coeur de ce Radiogate se trouve la question récurrente de la méthodologie de mesure d’audience radio pratiquée par Médiamétrie.

Tout a été dit dans les couloirs des radios sur la méthode déclarative. J’ai moi-même participé récemment à la curée dans un papier sur La Lettre de la radio dans lequel j’expliquais que lorsque notre instinct nous disait que des résultats chiffrés (dans tout domaine) paraissaient bizarres, nous devions suivre cet instinct et considérer ces chiffres comme suspects. Imaginez par exemple que demain matin Libé sorte un sondage gratifiant François Hollande de 60 % d’opinions positives, qu’en penseriez-vous ?

Les changements de methodologies sont un vrai sujet mais il y a chez Médiamétrie une obsession fort compréhensible de « ne pas déstabiliser l’économie du média radio » (voir la vidéo ci-dessous). Traduction : parce que passer au tout-PPM donnerait des résultats TELLEMENT différents des résultats actuels, personne ne souhaite que Médiamétrie abandonne ses bonnes vieilles méthodes.

On doit à la vérité de rappeler que le coupable de cet état de fait n’est pas l’institut en lui-même mais l’industrie radio française, qui a trouvé là un équilibre – probablement mensonger – qui lui va bien.

Si ce mini-scandale est l’occasion d’évoquer de nouveau les méthodes de mesure et de reparler du PPM, alors il est fort bienvenu !

J’ajoute enfin ma petite pierre à la réflexion générale : un entretien enregistré aux Radiodays Europe 2016 avec Arnaud Annebicque de Médiamétrie, précisément sur le PPM. Si vous savez « lire entre les lignes », cet entretien est riche en enseignements.

Share this Story

Facebook